PAEC – Projet agro-environnemental et climatique

paec prairies

Les prairies naturelles sont le principal support de biodiversité du Marais poitevin. Si de nombreux dispositifs réglementaires existent pour protéger ces milieux, leur maintien est intimement lié à celui de l’élevage sur la zone humide du Marais poitevin. Dans ce cadre les mesures agro-environnementales (MAE), outil à la fois économique et environnemental, apparaissent comme un dispositif central pour préserver les prairies.

Les MAE, un dispositif de la Politique Agricole Commune (PAC)

Les MAE visent à inciter financièrement les agriculteurs à préserver la biodiversité en adoptant des pratiques favorables. Les agriculteurs s’engagent ainsi pour une période de 5 ans dans un contrat agro-environnemental. Les MAE sont un dispositif de la PAC et bénéficient à ce titre de fonds européens. L’Union européenne les finance à hauteur de 75 % avec un co-financement de 25 % par des crédits d’Etat.

Des MAE depuis 1991 dans le Marais poitevin

Les premières MAE ont été mises en place dès 1991 dans le Marais poitevin. Expérimentées sur certains secteurs du marais à l’origine, elles ont ensuite été proposées à l’ensemble des agriculteurs de la zone humide et des zones de pourtour. Avec plus de 500 agriculteurs et 27 000 ha de prairies sous contrat en 2013, soit un taux de contractualisation de 85 %, les MAE connaissent un franc succès dans le Marais poitevin. Les MAE représentent ainsi un besoin financier de plus de 4 millions d’euros par an.

Un nouveau cadre pour la période 2015-2020

Dans le cadre de la décentralisation de la gestion des fonds européens liés au développement rural (FEADER), les Régions sont devenues autorités de gestion en 2015. L’EPMP, en tant qu’opérateur, a coordonné la construction du projet agro-environnemental et climatique 2015-2020 du Marais poitevin et l’élaboration des cahiers des charges techniques des mesures. Il préside le comité de pilotage « MAEC Marais poitevin » et assure la cohérence inter-régionale. Le Parc naturel régional du Marais poitevin, les Chambres d’agriculture de Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vendée sont partenaires du projet et en assurent l’animation auprès des agriculteurs.

Un projet agro-environnemental et climatique pour le Marais poitevin


paec vaches

Les principaux enjeux retenus pour le projet agro-environnemental et climatique du Marais poitevin sont les suivants :
– maintenir les prairies du marais et conforter les élevages ;
– conserver le caractère humide des prairies ;
– soutenir les pratiques agricoles favorables à la biodiversité.

Le projet vise à la fois des objectifs quantitatifs et qualitatifs. Quantitatifs car la surface en prairies du Marais constitue le socle de préservation de la biodiversité et représente un indicateur phare pour les politiques publiques liées à la zone humide. Qualitatifs car il s’agit de préserver des habitats et espèces d’intérêt communautaire.

Les mesures proposées sont au nombre d’une douzaine et visent en premier lieu les prairies de marais, ainsi que les habitats spécifiques de la zone humide (mizottes, roselières …) et l’entretien ciblé des fossés.

Pour une meilleure efficacité environnementale, l’objectif est de mettre en synergie les pratiques agricoles favorisées par les MAE avec la gestion des niveaux d’eau promue par l’EPMP au travers des contrats de marais notamment. A ce titre, la mesure « maintien des baisses en eau » revêt un intérêt tout particulier. En 2015, plus de 2 500 ha devraient être contractualisés, contre 800 ha en 2013. Un gain environnemental important est donc attendu.

Les commentaires sont clos.