Le Marais poitevin

À mi-chemin entre les estuaires de la Loire et de la Gironde, le Marais poitevin est la zone humide la plus vaste du littoral atlantique français. Dans l’imaginaire collectif, ce nom évoque un paysage de conches bordées de frênes têtards, qu’il est agréable de parcourir en barque. Or, si cette image recouvre bien une réalité, elle ne rend pas compte de la diversité de ce territoire. Le Marais poitevin est un milieu complexe où l’eau occupe une position centrale. Il est composé d’entités contrastées, fruits d’une longue histoire impliquant à la fois phénomènes naturels et interventions humaines. Ces différentes entités (terres hautes, marais desséchés et marais mouillés, vasières, etc.) n’en sont pas moins interdépendantes, le fonctionnement hydraulique de la zone humide étant lui-même étroitement lié au bassin versant situé en amont et à l’interface maritime située en aval.

Présentation du périmètre de l'Etablissement public du Marais poitevin

Partagé historiquement entre les provinces du Bas Poitou, au nord de la Sèvre Niortaise, et de l’Aunis, au sud, le territoire du Marais poitevin est aujourd’hui divisé administrativement entre les départements de la Charente-Maritime, des Deux-Sèvres, de la Vendée et de la Vienne et les régions Poitou-Charentes et Pays-de-la-Loire. Si la zone humide du Marais poitevin ne couvre que 102 000 ha, elle s’inscrit dans un bassin versant bien plus vaste. C’est sur les 639 000 ha de ce bassin versant que s’exerce l’intervention de l’Etablissement public du Marais poitevin (EPMP).

Les commentaires sont clos.